Etat de santé sur LCP : biodiversité, santé humaine et animale

Comment tirer des leçons de cette crise pour mieux accompagner la recherche en virologie – en intégrant les paramètres écologiques – et ainsi prévenir une nouvelle pandémie ? Biodiversité, santé humaine et santé animale sont-elles étroitement liées? Festiplanète vous propose de voir ou de revoir l’émission « État de santé » sur LCP . Le sujet avait était évoqué lors d’un webinaire organisé par festiplanète.

affiche du film des fraises pourle renard

La virologie au premier plan

Les virologues ne sont pas au chevet des malades mais ils sont sur le front pour lutter contre l’épidémie de Covid-19.
Alors qu’ils alertent depuis plusieurs décennies sur le manque de moyens pour améliorer notre connaissance des virus, les finances n’affluent que dans l’urgence des crises épidémiques.
Alors, pourquoi ces difficultés ont-elles été des occasions ratées de mieux contrer l’épidémie de Covid-19 ?

Y-a-t-il un lien entre biodiversité et maladies infectieuses?

Comment tirer des leçons de cette crise pour mieux accompagner la recherche en virologie – en intégrant les paramètres écologiques – et ainsi prévenir une nouvelle pandémie ?
L’émission répond en partie à ces questions avec Didier Sicard, ancien président du Comité consultatif national d’éthique.

Le documentaire c’est ici 

Une sensibilisation et une information objective

Festiplanète est avant tout une association d’Education Populaire et souhaite participer à une sensibilisation et une information objectives du public, c’est pourquoi nous souhaitons intégrer  d’autres avis ou regards. Certains peuvent être considérés comme des « lobbys », d’autres émanent de spécialistes. A vous de vous forger votre propre avis en vous informant!

L’avis d’autres spécialistes :

 

Le Cirad 

Le Cirad est l’organisme français de recherche agronomique et de coopération internationale pour le développement durable des régions tropicales et méditerranéennes. « Les contacts humains avec les animaux d’élevage et sauvage se multiplient, dans un monde globalisé, ce qui augmente le risque de diffusion des maladies émergentes.  En savoir plus

Benjamin Coriat

Dans son livre « La pandémie, l’Anthropocène et le bien commun » parle de l’impact de l’Anthropocène sur la santé environnementale. En savoir plus..

Académie Vétérinaire de France

« Habitués que nous sommes à la sécurité d’une manière générale dans les pays occidentaux, la pandémie de Covid-19 nous stupéfie en raison des conséquences sanitaires à l’échelle planétaire, des répercussions économiques portant sur un très grand nombre de secteurs, sur la vie sociale et les comportements quotidiens.
La gravité de cette actualité nécessite l’identification des principales causes, si tant est qu’elles puissent l’être et qui reposent selon toute vraisemblance sur un socle commun, la biodiversité, soumise à diverses agressions entrainant des mutations et/ou des passages inter-espèces, selon des hypothèses à vérifier, aboutissant à la manifestation d’un virus émergent à tropisme humain doué d’une propagation favorisée par de fortes mobilités interurbaines et intercontinenta
les de nos modes de vie – et d’une pathogénicité déroutante ». Un avis un peu plus technique … En savoir plus .. 

Les scientifiques nous alertent

Article rédigé par Marie Agnès Simon Présidente de l’Union Écologique de Flers-en-Escrebieux et Vice Présidente de Festiplanète

Le dernier rapport de l’IPBES (Plateforme Intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques), l’équivalent du GIEC pour le climat, nous alertent sur le risque d’une multiplication des maladies infectieuses dues pour la plupart aux « microbes présents chez les animaux qui se propagent par contact entre animaux sauvages, bétail et êtres humains ». Ces experts constatent qu’une nouvelle approche est nécessaire quant à « la manière dont nous utilisons les terres, l’expansion et l’intensification de l’agriculture, ainsi que le commerce, la production et la consommation non durable ».

Au-delà d’une approche curative sur les traitements et vaccins qui risque d’être longue, coûteuse et inefficace face à l’émergence de nouvelles pandémies, il est indispensable de mener une politique de réduction des risques en protégeant les éco-systèmes naturels, en interdisant le commerce des espèces sauvages à haut risque, en créant une taxe sur la production du bétail…

Comme pour les rapports du GIEC, il est à craindre que ces scientifiques internationaux  ne soient pas entendus car ils remettent en cause un modèle agricole intensif basé sur l’exploitation des terres, sur la déforestation et sur la concentration d’espèces génétiquement homogènes dans des élevages intensifs ainsi que le dénonce le livre de Lucile LECLAIR, «  Pandémies, une production industrielle »

https://uicn.fr/un-rapport-cle-de-lipbes-sur-la-biodiversite-et-les-pandemies/

https://www.mediapart.fr/journal/france/151120/derriere-le-covid-19-le-spectre-d-autres-pandemies-venir

Youtubeurs militants, Nicolas Meyrieux

Youtubeurs militants, Nicolas Meyrieux

Nicolas MEYRIEUX, youtubeur écoloIls sont plusieurs youtubeurs militants sur la toile. Jeunes, passionné-e-s, souvent très engagé-e-s, certain-e-s sont adeptes de la désobéissance civile. Découvrez l'un deux, Nicolas MEYRIEUX qui anime la chaîne "La barbe"De kiné à...

La face cachée des énergies vertes

La face cachée des énergies vertes

La face cachée des énergies vertesLes Energies Vertes ont-elles une face cachée? Retrouvez le documentaire diffusé sur ARTE à partir de la chaine Youtube d'ARTE . Un documentaire quelque peu contesté par certains spécialistes des énérgies vertesLa transition...

dapibus leo. adipiscing venenatis felis massa leo